Calendrier > Archives

Rêves et délires

Conservatoire de Nantes

A l’occasion d’une exposition consacrée aux expériences « psychédéliques » d’un certain nombre de plasticiens français, l’Ensemble Zellig a souhaité donner quelques aperçus poétiques et musicaux de ces utopies artistiques, aussi libératrices que radicales, qui ont tant marqué la modernité de l’après-guerre.

A l’occasion d’une exposition consacrée aux expériences « psychédéliques » d’un certain nombre de plasticiens français, l’Ensemble Zellig a souhaité donner quelques aperçus poétiques et musicaux de ces utopies artistiques, aussi libératrices que radicales, qui ont tant marqué la modernité de l’après-guerre. C’est ainsi que les révolutions sonores d’un Scelsi, l’énergie transgressive d’un Xenakis ou d’un Stockhausen, font écho, par-delà l’Atlantique, à cette tabula rasa de la pensée musicale commune qu’incarne John Cage. En relation plus directe avec le thème de l’exposition, des extraits littéraires commentent les pièces musicales (à moins que ce soit l’inverse…), ce partage des genres étant d’ailleurs mis à mal par un savoureux et détonnant « happening choral » du trop oublié Isidore Isou. Ensemble Zellig Jean-Luc Menet, flûtes Etienne Lamaison, clarinettes Raphaël Chrétien, violoncelle Carole Hémard, voix Ivan Morane, lecture et mise en espace

Programme
Charles Baudelaire (1821-1867) : L’Etranger (1862)
Giacinto Scelsi (1905-1988) : Ko-lho (extraits), pour flûte et clarinette (1966)
Karlheinz Stockhausen (1928) : Tierkreis pour flûte, clarinette, violoncelle et voix (1974-1975)
Iannis Xenakis (1922-2001) : Charisma, pour clarinette et violoncelle (1971)
Allen Ginsberg (1926-1997) : Howl (1956, traduction de Robert Cordier et Jean-Jacques Lebel)
Duo de jazz improvisé, pour voix et clarinette
Isidore Isou (1925-2007) : Traité de bave et d’éternité (extraits) pour récitant et voix scandées (1951)
J.S. Bach (1685-1750) : Extrait de la Sonate n°1 pour viole de gambe bwv 1027, transcrite pour violoncelle, flûte et clarinette basse (n.d.)
John Cage (1912-1992) : les Chants de Maldoror pulvérisés par l’assistance même (1971, pièce interprétée par le public)
Improvisations sur des dessins d’Antonin Artaud

du 12/01/2017 au 12/01/2017 à 18h30

Conservatoire de Nantes 4 Rue Gaëtan Rondeau, 44200 Nantes

››› infos complémentaires